le Départ | 7

 

 

aller | aller | ça va aller | ce mois de février | la boite en bois qui part en cendres | avec toi | dedans | cette dolente musique en manque de sens sacré | accompagne les flammes qui dansent dans ta montée | tu sais | tu te souviens de la mienne qui sonne de mon âme | résonnait jadis depuis et dedans la chaleur de ton ventre | maintenant au dessus du toit la fumée se mêle déjà aux nuages épars | aux expirs épais d’un repos bientôt ou trop tard | maintenant je te sens pourtant là dans des rayons mystérieux qui percent le Silence | car on n’ose jamais trop imaginer les instants des Départs | alors j’entends encore souvent murmurer l’invisible de l’aller sans retour | mon garçon | aller | aller | ça va aller

 

 

Création a Séoul par l'ensemble Timf, août 2015

 
 

Contact