le Départ | 5

 

ya pihi irakema | amères parfois | Indiennes sensations où ton Etre a envahit mon Etre | Tandis qu’une partie de Toi y vit et y grandit | Fallait-il que j’y invente mille raisons d’en rire | mais de tant de points de fuite depuis moi se défilait ton regard | tu sais | je croyais | éperdu | Où | Oui | parfois j’entrouvrais le Silence de tes yeux | m’en effrayait encore des formes et aussi des douleurs | résonances | arrogantes persistances | ne plus être aimé  | Oh | croyances | ya pihi irakema | en avoir pleurs aussi | en avoir pleurs | Interpréter le Silence c’est le violer toujours un peu | ya pihi irakema | si tu reposes en moi comment puis-je m’en aller | mon Amour | de nous-même

Création a Séoul par l'ensemble Timf, août 2015

 
 

Contact